Inscrivez vous
Skip Navigation LinksAccueil > Magazine animal > Alimentation & Santé

Le Mag

Comment reconnaître un chat malade ?

Comment reconnaître un chat malade ?
>Imprimer >Envoyer à un ami >Archives  >Mettre en Favoris  >Facebook  >Twitter  >RSS   

A noter

Il est important de noter tout ce qui vous semble suspect avant de vous rendre chez votre vétérinaire. Toutes les informations que vous pourrez lui donner sont souvent précieuses et utiles au diagnostic.

Il n’est pas toujours facile de déceler un problème chez son chat. Au début d’une maladie, les premiers signes sont souvent peu perceptibles. Il faut être attentif et bien connaître les félins pour déceler les petits changements qui apparaissent. Comportement hérité de leurs ancêtres sauvages, les chats, en effet, masquent leurs faiblesses afin d’échapper aux éventuels prédateurs. Soyez à l’affût du moindre changement et, dès qu’une attitude vous semble suspecte, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire au plus vite.

Changement de comportement

Un changement de comportement est un des premiers signes qui doit attirer votre attention. Il peut s’agir d’un chat qui a l’habitude d’être constamment à vos côtés et subitement se tient éloigné, un chat miauleur que vous n’entendez plus, un chat très actif qui devient léthargique. Tout changement d’attitude doit vous alerter. Un animal qui reste prostré est un signe d’alerte. Si vous connaissez bien votre chat et ses habitudes vous saurez repérer facilement les premiers signes qui annoncent une maladie.

Changement alimentaire et déshydratation

Il faut faire attention à la prise de nourriture et d’eau. Un chat qui ne mange plus et refuse son alimentation ou ses friandises préférées ou, au contraire, un chat qui mange excessivement de façon subite sont deux situations à prendre en considération. Un chat qui ne boit plus depuis 10 heures souffre de déshydratation et doit être amené très vite chez un vétérinaire. Pour savoir si votre chat n’est pas déshydraté, faites un pli de peau avec vos doigts entre ses omoplates. Lorsque vous lâchez la peau, elle doit revenir à sa place immédiatement. Si ce n’est pas le cas votre chat souffre de déshydratation.
Un autre signe de déshydratation est un TRC (Temps de Remplissage Capillaire), supérieur à deux secondes. Le TRC est évalué en ouvrant la bouche  du chat et en exerçant une légère pression sur les gencives. Celles-ci blanchissent sous la pression du doigt. Dès que la pression est relâchée, la muqueuse doit se recolorer en rose en moins de deux secondes.

Changement d’attitude face à sa litière

Surveillez la litière de votre chat. Un chat qui ne va plus à sa litière, ou au contraire y va trop, ou n’a pas le temps d’y arriver et « s’oublie » avant, ou a des selles/urines d’aspect anormal avec la présence de sang, mucus, ou avec des odeurs particulières sont autant de signes suspects. Un chat qui miaule devant sa litière peut souffrir de SUF (syndrome urologique félin), une pathologie fréquente du chat.

Changement de température

La température normale d’un chat adulte se situe entre 38 et 39°C. Vous pouvez prendre la température à l’aide d’un thermomètre que vous insérez délicatement dans le rectum. Evitez tout geste brusque et lubrifiez le bout du thermomètre à l’aide de vaseline ou d’huile. Laissez le dans le rectum une minute avant de le retirer. Des températures supérieures à 40°C ou inférieures à 37,5°C sont alarmantes et doivent vous conduire chez votre vétérinaire.

Changement d’apparence

Une maladie peut se traduire par un changement d’apparence. Un chat malade peut avoir les poils emmêlés, secs ou d’aspect huileux. Il peut perdre ses poils et ne plus se laver. L’auto-toilettage chez le chat est un signe de bien-être. On dit souvent que notre peau est « le miroir de notre santé ». On peut faire le parallèle chez le chat : « son pelage est le miroir de sa santé ».
Le nez qui coule, la toux, les yeux rouges, qui coulent, la troisième paupière qui fait protrusion (elle devient visible), les muqueuses pâles (au niveau des gencives) ou de couleur jaune (problème de foie) sont également des signes de maladie. Les vomissements, la diarrhée sont des symptômes à surveiller. La perte ou au contraire la prise rapide de poids ne sont pas des choses à prendre à la légère.

En bref

·Vous connaissez votre chat mieux que quiconque. Fiez vous à vos instincts : dès que vous avez un doute, que quelque chose vous semble suspect, n’hésitez pas à vous rendre chez votre vétérinaire.

Infos Légales|2005 Mars Inc|Charte|Politique de confidentialité|Informatique et libertés|Crédits